Accueil | cadre de vie | Découvrir | Patrimoine

Patrimoine

Un patrimoine riche et varié ...

La commune offre une vision intimiste qui résume toute la Bretagne, pas de paysages grandioses mais des découvertes à dimension humaine pour celui qui sait voir et écouter : c’est une aigrette blanche qui s’envole ; c’est un héron, immobile, qui guette sa proie ; c’est la très rare loutre qui s’ébroue et rejoint les roseaux ; plus loin, pêche un busard des roseaux. C’est aussi un coucher de soleil avec un mégalithe en contre-jour, un humble de granit marque une croisée de chemins, une fontaine millénaire déverse son trop plein  qui se perd en serpentant dans la prairie.

La découverte des dolmens du CLEFF, incite à une randonnée sportive sur un sentier alpestre qui mène au sommet de la colline de MANNÉ ER HLOH : la montagne de la cloche, à moins que ce soit MANNÉ ER LORH : la montagne de l’épouvante… De même, la quête de la stèle dite QUENOUILLE DE BRIGITTE invite à la flânerie le long des étiers de LOCOAL. Si le gastronome à la recherche de l’huître au parfum subtil ne trouve pas la perle rare chez l’un des vingt producteurs c’est qu’il se sera laissé séduire par une croisière sur la Ria au départ d’Etel ou par une partie de pêche aux coquillages dont la qualité est sans conteste, dans ce site, à l’abri de toute pollution.

DOUÉ HA MEM BRO : Dieu et mon pays, devise des chouans de Bretagne, que l’on trouve dans l’enclos paroissial de Locoal gravée sur la pierre tombale de Jean-Marie HERMELY, agent de liaison pour le compte de Cadoudal, peut se rapporter aussi à cette commune qui compte six chapelles votives dont chacune mérite le détour. On y découvrira ce petit rien qui passionnera l’érudit, l’esthète ou le croyant : Sainte Marguerite d’Ecosse, Sainte Brigitte de Kildare, Saint Vincent Ferrier, Saint Jean de Jérusalem, Saint Gildas de Rhuys ou d’ailleurs, etc… Terminer un périple en fin d’après-midi quand le soleil se penche du côté de Saint Cado sous les frondaisons du sentier dit « de Cadoudal », en l’état depuis au moins le XVIIè siècle, couronnera la découverte de l’île du Bonheur, autre nom mérité de cette presqu’île de Locoal.

N’est-ce pas une approche du bonheur que de jouir du silence et de la beauté, du calme et de la sérénité à deux pas de l’agitation estivale de la TRINITÉ sur MER, de CARNAC et de QUIBERON ?

Accéder Patrimoine de Locoal-Mendon de la région Bretagne.

Accéder au visualiseur cartographique de Locoal Mendon.

Histoire

En plein Empire ...

...
En savoir plus
Sentiers de rando

Balade de Cadoudal

...
En savoir plus
retour haut de page