Histoire

En plein Empire ...

Une décision autoritaire de Napoléon relayée par le Préfet du Morbihan, va lier le destin de deux « Paroisses » de l’Ancien Régime.

L’une, MENDON qui, avant la Révolution, dépendait de la Sénéchaussée d’Auray et l’autre, LOCOAL qui dépendait de la Sénéchaussée d’Hennebont.

Pourquoi ce désir de fusion ? il semblerait que Napoléon ait voulu effacer jusqu’au souvenir d’une bourgade par trop accueillante à son ennemi Georges CADOUDAL, Chef des chouans du Morbihan. Il s’agit en l’occurrence de LOCOAL lieu de résidence de la famille maternelle de ce dernier et refuge ponctuel à la suite d’opérations militaires sur le département ou la région.

Mais l’histoire de LOCOAL-MENDON ne commence pas sous l’Empire, en effet l’existence de MENDON est attestée depuis, au moins, mille ans.

L’étymologie nous révèle un nom plus gaulois armoricain que breton. On aurait, en effet DON du gaulois DUNON : hauteur fortifiée. Le MEN qui précède pourrait correspondre soit au gaulois MAEN : puissant ou MEINA / MENA : mine ou encore un terme en vieux-breton MANÉ ou MENÉ : colline.

En définitif nous avons le choix entre PUISSANTE COLLINE FORTIFIÉE, MINE DE LA HAUTEUR FORTIFIÉE, LE FORT DE LA COLLINE, etc… La signification de LOCOAL est plus claire, composée de LOC + GOAL. On a, ici le LOCUS latin qui signifie lieu consacré et le nom d’un saint homme GOAL (ou GUTUAL ou GUDWAL ou GURVAL) ce qui nous donne donc : ERMITAGE DE SAINT GOAL.

Patrimoine

Un patrimoine riche et varié ...

...
En savoir plus
Sentiers de rando

Balade de Cadoudal

...
En savoir plus
retour haut de page